INTRANET Euskara|Español|English|Français
FONATARI - euskal fonetikaren ataria

Portail de la phonétique de la langue basque

:: XXe siècle ::


1. Limites du Xe Siécle
2. Limites aux XVI-XVIIIe Siécles
3. Limites du XIXe Siécle
4. Limites vers la moitié du XXe Siécle

L'activité autour du basque s'accroît pendant ce siècle. Après des efforts intenses réalisés par diverses institutions, aussi bien publiques que privées, on créa en 1918 l'Académie de la Langue Basque-Euskaltzaindia. Ses statuts furent approuvés par les Conseils Généraux en 1919. Cette même année furent nommés les douze académiciens qui la composaient, avec Resurrección Mª de Azkue comme présidente et dont le siège social fut fixé à Bilbao.

Un des principaux objectifs d'Euskaltzaindia fut la fixation d'une variété normative du basque, qui serve d'élément unificateur de la langue, fragmentée en de nombreux dialectes. Toute l'activité et les efforts réalisés pendant ces années furent tronqués par la guerre civile (1936-1939).

A partir de 1968, Euskaltzaindia recommence à travailler dans la normalisation linguistique. Quelques années plus tard, on fixe la base de ce qui est appelé euskara batua. Bien qu'on ne soit pas arrivé à une standardisation de cette variété normative, c'est la forme presque exclusivement utilisée dans l'enseignement, l'administration et les média.

Elle est basée dans les dialectes du centre, le guipuzcoan, le haut navarrais et le labourdin mais elle est assez éloignée des dialectes biscaïen et souletin et aussi dans une certaine mesure des deux de la Basse Navarre. Cette variété est très bien acceptée par la population, qui l'utilise toujours, en termes généraux, au niveau écrit.

Pendant la période des années 40-70 le basque subit un recul très important. La plupart de la Biscaye, du Guipuzcoa et du nord de la Navarre sont les endroits où l'on a conservé le basque avec une plus grande intensité, bien qu'il y ait aussi dans ces cas-là, une grande proportion de bilinguisme.

Actuellement, l'effort réalisé pour obtenir la récupération du basque, est en train de donner des résultats positifs dans la mesure où les programmes de politique linguistique appuient ces processus, dans les territoires qui disposent d'une aide institutionelle.

 
SONS DE LA LANGUE BASQUE|BASE DE DONNÉES |CORPUS ORAUX
Deustuko Unibertsitatea Fonetika Laborategia Bizkaiko Foru Aldundia
:: © FONATARI ::